Comment améliorer sa mobilité et sa souplesse
3.8/5 (4 votes)

Pendant de nombreuses années, dans le monde du bodybuilding, on semblait n’accorder aucune importance à la souplesse et à la mobilité du corps… Plus encore, certains allaient jusqu’à dire que la raideur était la condition sine qua non pour développer sa masse musculaire.

Heureusement, les choses ont bien changé aujourd’hui ! On apporte un autre regard sur la prise de muscle, et de plus en plus de sportifs ont conscience de l’importance de travailler leur souplesse, leur mobilité et leur équilibre pour mieux appréhender la pratique de leur sport…

 

Pourquoi travailler sa souplesse ?

Bien que l’on n’y pense pas toujours, la souplesse est indispensable à un bon training. A côté de la force, de l’endurance, de la coordination ou encore de la vitesse, la souplesse fait partie de nos qualités physiques fondamentales. Et bonne nouvelle, elle se développe !

Travailler sa souplesse, ce n’est pas uniquement s’entraîner à toucher le bout de ses pieds les jambes tendues… En réalité, c’est permettre une parfaite harmonie entre les muscles, les ligaments et les tendons. C’est aussi améliorer l’amplitude des mouvements, ce qui s’avère ensuite très utile lors de vos entraînements.

Enfin, la souplesse permet de développer la coordination corporelle et ainsi d’améliorer la mobilité d’un sportif. Être souple c’est avoir une parfaite maitrise de son corps.

 

Souplesse et musculation, les deux alliées…

L’association peut en faire sourire certains, et pourtant elle est indispensable.

Non seulement, l’amélioration de sa souplesse permet de retrouver une récupération musculaire optimale, mais également une amplitude de mouvement complète.

Idéale pour travailler la parfaite exécution des exercices tels que le squat ou les pull-ups, elle vous permet d’exploiter pleinement votre potentiel. En décuplant le potentiel de chaque zone du corps, la souplesse vous permet également d’améliorer votre force.

 

Améliorer sa souplesse, comment faire ?

Pour gagner en souplesse, le secret de la réussite c’est un entraînement régulier !

On commence donc par inclure les étirements dans chacun de ses entraînements. Si vous n’en aviez pas l’habitude, étirez vous aussi bien avant la séance, qu’après. Attention toutefois, un bon étirement ne doit pas être douloureux, veillez à respecter votre rythme, c’est essentiel ! Si vous souhaitez être accompagné dans vos exercices d’étirement, on vous recommande l’application GOWOD que vous avez pu découvrir dans la box de septembre.

Le yoga est également particulièrement reconnu pour vous aider à travailler votre souplesse ! Au travers de différents asanas, que vous tenez 30 à 40 secondes, vous gagnez en flexibilité, en mobilité, en équilibre. De plus, vous apprenez à vous détendre, tout en écoutant votre corps. Un corps sain dans un esprit sain !

 

Quand faut-il s’étirer ?

Pour gagner en souplesse et mobilité, il est essentiel de savoir qu’il y a des moments plus favorables que d’autre pour s’étirer ! En effet, après un entrainement intense par exemple, les fibres musculaires peuvent avoir subi des microdéchirures et s’étirer tout de suite après peut représenter un risque.

Ainsi, on conseille toujours d’attendre au moins 3 à 4 heures après un effort un intense pour s’étirer et améliorer sa souplesse. Pour en ressentir pleinement les effets, vous devrez prévoir 2 à 3 séances d’étirement par semaine.

 

Et les articulations ?

Que ce soit vos chevilles, votre cou ou encore vos poignets, il s’agit de zones sensibles, très sollicités au cours de votre entraînement, de votre programme sportif et votre quotidien ! N’oubliez donc jamais de les étirer, pour en augmenter leur mobilité, et pallier les risques de blessures.

Découvrir Mafitbox

S'abonner à MaFitBox c'est recevoir tous les mois des surprises Fitness pour s'entraîner avec les meilleurs équipements pour seulement 29,90€/mois et sans engagement.

Share This